Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La fougère est sans doute une des plus anciennes plantes qui soit sur notre planète ; l’origine des fougères remonte à l’ère jurassique.

Des fossiles de fougères arborescentes datant de 130 millions d’années ont été découverts en Tasmanie. Les dinosaures consommaient, sans modération, les feuilles de ces fougères arborescentes.

Il existe de très nombreuses variétés de fougères ; elle est présente sur quasiment toute la planète. Elle pousse sous tous les climats, possédant la grande faculté de s’adapter aux conditions même les plus extrêmes.

Les fougères ont généralement besoin d'une assez grande quantité d'eau, toutefois il a été observé que certaines espèces supportent bien les grandes sècheresses. Il a pu être constatés que certaines fougères montrent même un phénomène de reviviscence : d’aspect, elles paraissent mortes, mais reprennent leur croissance lorsqu'elles sont réhydratées.

Dioscoride, médecin et botaniste grec, durant l’Antiquité, avait pour œuvre principale la connaissance en matière de plantes médicinales et décrit la fougère pour ses multiples propriétés guérissantes.

La fougère a été utilisée dans de nombreuses civilisations et sous différentes formes.

De nos jours, elle perd sa valeur auprès de l’espèce humaine ; on ne la remarque pas, pourtant elle se trouve très facilement dans toutes nos forêts françaises.

J’ai eu le plaisir de discuter avec un ami, grand aventurier et passionné par la nature, qui m’a appris que certaines espèces de fougères se consomment et ce depuis des générations !

La fougère possèderait des vertus médicales, elle se consomme, mais bien au-delà elle est réellement un grand symbole.

Nous pouvons lire dans le livre de la Genèse (Chapitre 1, verset 29) :

29 – Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture.

La fougère entre dans cette catégorie, au sens propre mais également au second degré. Peut-elle nous “nourrir“ sous une troisième forme, certes connus par nos ancêtres, mais de nos jours quasiment oubliée ?

Lors de discussion fortuite avec une religieuse enseignant le catéchisme dans le milieu scolaire, elle se fut un plaisir de me faire part de ses connaissances ésotériques et de la représentation symbolique de la fougère dans la religion catholique. Elle cite : « La Fougère, mon enfant, est symbole d’humilité, d’une vie humble, retirée, de franchise et de sincérité envers toi-même et autrui. Elle protège et sauve l’homme des assauts du démon. Placée à l’entrée de l’église elle éloigne le Malin des lieux consacrés et rappelle à l’homme sa vulnérabilité face à la tentation… Elle se retrouve principalement dans l’architecture romaine. »

Sophie-fougere-copie-1.jpg

En Sophromagnétisme, j’utilise lors de chaque séance,  le symbole de la fougère. Sa valeur symbolique correspond idéalement à une séance en groupe de relaxation en état sophronique.

J’ai observé durant des séances que des personnes, ont “mangé“ la fougère, lorsque ces dernières avaient des soucis liés à l’appareil digestif ou respiratoire.

Il en va de même pour soulager des personnes atteintes d’arthrose, après une mise en condition, j’amène des petits bonhommes verts qui comblent le cartilage manquant et pour finir, une fougère s’installe et enveloppe la zone touchée afin de maintenir ce cartilage. Bien entendu, il est important de suggérer à la personne de mémoriser cela afin de retrouver cette visualisation chez soi… Bien d’autres exemples (dont les animaux) seraient à citer sur le réel potentiel symbolique de cette plante.

Etudions une quatrième forme d’utilisation de la fougère : La fougère et le développement personnel.

 

Elle est un très bon support de méditation : Elle permet de prendre conscience de sa progression ou non dans son travail sur soi, de s’auto soulager, de se protéger (ou renforcer un protection comme la cloche de protection*). Dans la nature, en contact avec une fougère, on se recharge à une vitesse extraordinaire, elle éveille tous les sens du présent sans exception ; elle se dévoile si on sait l’écouter.

Pensez à utiliser ce symbole sans modération !

Sophie HASSINE

 

*cf Guide pratique de magnétisme et de sophromagnétisme de Charly SAMSON.

 

Tag(s) : #Article Lettre UTP

Partager cet article

Repost 0