Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est notre temps, celui que nous vivons en ce moment,
qui pour moi constitue une réelle charnière,
un, passage entre deux « mondes », comme cela s’est produit bien des fois.

 

Une charnière, c'est « une ferrure de rotation »… et le faire c'est dur, et la roue du destin n'arrête pas de tourner. Techniquement, cette ferrure se compose de deux parties, l’une est fixe et l’autre mobile et articulé. Le temps du passé est fixé derrière nous. Celui du futur est inconnu ; il nous attend avec les mystères et les craintes qu’il génère.
Dans l'espace et le temps, une charnière constitue un point de jonction, une période de transition entre deux domaines qui se succèdent. Nous connaissons l'aube et l’aurore suivis après le jour des ombres inquiétantes du crépuscule. Le jour reviendra, mais auparavant il faudra affronter la noirceur et les dangers de la nuit.
Ces charnières quotidiennes nous sont familières. D’autres se manifestent plus rarement mais avec des conséquences qu’il est difficile de prévoir.


ENTRE DEUX ERES

La succession des ères zodiacales marque mystérieusement le rythme de l’histoire des hommes. Nous vivons dans la période située entre l’ère du poisson et l’ère du verseau. L’histoire nous apprend que chaque changement d’ère correspond à de profonds bouleversements : religieux, sociaux et politiques ; avec le rejet des valeurs de l’ère précédente. C’est dans la période « charnière » entre deux ères que s’amorcent les bouleversements.


En remontant le temps dans les profondeurs de l'Antiquité, nous trouvons l'ère de la Vierge qui va de l'an 12 056 à 10 350 avant J.-C. Des bouleversements géologiques et climatiques se produisent. Des terres sont submergées… et nous pensons à l'Atlantide. Il subsiste le culte de la Vierge : Vierge Noire et Vierge mère, puis Vierge Marie.


Ce fut ensuite l'ère du Lion de 10 340 à 8 177 avant J.-C. Symboliquement, cet animal est apparenté au cheval qui fut domestiqué. Lion et cheval sont présents dans le sud de la France, en bordure d'un golf appelé - personne ne sait pourquoi - golfe du Lion (1), qui abrite la race des chevaux de Camargue. Des rapprochements ont été constatés entre cette race de chevaux et les animaux qui ont été massacrés au pied de la Roche de Solutré au début de l’ère suivante.
Nous constatons que l’avènement d'un signe entraîne « le sacrifice » du signe précédent.


L’ère du Cancer correspond à l'époque où le scarabée est divinisé en Égypte tandis que selon légendes et études est engloutie Poséidon, la dernière cité atlante dont le signe était le cheval. Une pensée assez répandue dit que de cette époque il nous est resté « la kabbale », c’est-à-dire la Tradition.


Les Gémeaux. Au cours de cette ère, tout va par deux en évoquant complémentarité et dualité : Castor et Pollux, Adam et Eve, puis Abel et Caïn. Les Phéniciens placent deux colonnes à l'entrée de tous leurs ports. Les Égyptiens encadrent leur entrée par deux colonnes et il en sera de même pour le Temple de Salomon.L'édification des tours jumelles, notamment lors de la construction d'églises, et une réminiscence des Gémeaux. Hercule révèle les colonnes de part et d'autre du détroit de Gibraltar et termine à ses douze travaux par le vol de taureaux, ce qui annonce la suivante.


L’ère du Taureau se situe de l’an 3 997 à l’an 2 537 avant J-C. Son culte est présent dans les civilisations de l’époque. En Égypte, c’est le bœuf Apis, la vache Hator et les taureaux sacrés. En Perse, c’est le dieu-taureau Mardouk. Le dieu Ormuz est blessé par un taureau. Aux Indes il y a de nombreuses figures de cet animal et il subsiste le culte de la vache sacrée. Fait significatif, en Crète règne le Minotaure. Il dévore des adolescents qui lui sont envoyés par « couples », rappel de l’ère des Gémeaux dont le symbole est sacrifié. En 2 200 avant J.-C. le Minotaure est tué par Thésée, ce qui marque la décadence de l’ère du Taureau. Actuellement, les corridas illustrent la survivance de se sacrifice rituel.


L’ère du Bélier débute au temps des roi-pasteurs. Un bélier apparaît à Abraham pour être sacrifié à la place de son fils. Puis c'est Moïse qui quitte l'Égypte et détruit symboliquement le taureau en s'acharnant contre le Veau d’Or. Il élimine le symbole de l’ère précédente. Chez eux, à Karnak, les Égyptiens construisent une allée où s’allignent plus de trois cents béliers de pierre.

L’ère du Poisson débute en principe une trentaine d’années après Jésus-Christ. Le monde romain aborde avec une certaine crainte cette nouvelle ère. Les humains ressentent qu’ils vivent « la fin d’un monde », comme nous le ressentons aujourd’hui. L’inconnu s’ouvre devant eux. Une nouvelle civilisation va naître ; la nôtre. L’ère des Poissons avait été annoncée : Jonas et la baleine, Tobie qui rend la vue à son père en utilisant « le fiel d’un poisson pêché dans le désert ».
De plus, Jésus est un pêcheur d’hommes. Il prêche près d’un lac, multiplie les poissons et prend pour disciples les pêcheurs de poissons. Le poisson deviendra l'emblème des premiers chrétiens. A notre époque encore, des communautés chrétiennes affichent ce signe de reconnaissance. Mais le symbole de l’ère précédente a été rejeté. Sous la chrétienté, le bélier est devenu la représentation des forces du mal. Le diable est représenté avec les cornes, le bouc et les pieds fourchus.


L’ère du Verseau est celle de notre XXIème siècle. Cette charnière avait été annoncé par, entre autres, Nostradamus qui désignait l'importance de l’année 1 999 (2). Dans l’Évangile de Luc nous trouvons une curieuse indication : « En entrant dans la ville, vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau. » Comment ne pas rencontrer à cette époque un porteur d’eau en entrant dans une ville ? Cet homme, c’est « le Verseau » et il se tient à la porte des poissons par où viennent de passer Pierre et Jean.
Nous vivons cette charnière sans savoir comment vont être sacrifiés les poissons, symbole de l’ère que nous quittons. Nous ressentons l’imminence de grands bouleversements qui minent notre civilisation dans tous les domaines : économique, religieux, politique, social. Notre orgueilleuse et cruelle civilisation qui paraissait indestructible, comme ce fut le cas pour l’empire Romain, quand et comment va-t-elle disparaître et à quel prix pour les humains ? Et « les poissons » nous inquiètent pour de multiples raisons : disparition de nombreuses espèces, développement des pêches industrielles, pollutions répétées et souvent cachées des océans, exploitation des sous-sols des mers avec des conflits d'intérêts nationaux, notamment dans l'Arctique où la disparition de la banquise sera une aubaine pour des intérêts prêts à s’affronter.
Bien des prophéties annoncent cette « charnière » avec ensuite l'avènement d'un « âge d’or » ; mais dans combien de siècles et après quelles épreuves ? Lorsque avec Kamina BROCHKA, nous avons écrit notre livre « Cours complet de numérologie » (éditions Trajectoire), nous avons étudié quelle pourrait être la durée de ces épreuves… Nos lointains descendants auront-ils alors des pensées sans aucune indulgence pour ces barbares du XXème siècle ?


UNE HEUREUSE CHARNIERE

Nous avons cependant des raisons d'être satisfaits lorsque nous constatons que nous sommes placés en un point privilégié du temps dans le domaine de notre évolution. Rien n'est totalement noir, ou négatif, et rien n'est absolument blanc ou positif. Nous franchissons le seuil vers une nouvelle époque et ce n'est pas sans mal que « le gardien du seuil » nous laisse passer lorsque la charnière à bine fonctionné et que la porte s’est ouverte.
Très sincèrement, je pense que nous entrons dans un autre monde qui ne renie pas « les vérités » du passé, mais en confirme les qualités en nous offrant de nouvelles compréhensions. Alors qu'une grande partie de la population vit encore dans une ambiance et des croyances quasi moyenâgeuses, dans un obscurantisme tenace où des forces surnaturelles interviennent sur commande ou spontanément, la science officielle nous vient en aide en valorisant nos sciences dites « parallèles » qu’elle avait toujours rejetées en s’efforçant de les ridiculiser.
La Tradition, dont les origines reste inconnus, nous a transmis des sciences considérées empiriques, donc inexplicables, mais qui donnent des résultats irréfutables. Il serait trop long de les énumérer ici.
Pour nous, au premier plan se placent l'énergie vitale que l'on nomme le magnétisme et les états sophronique et de « conscience modifiée ».


DANS LE PASSE

L’Egypte Antique a pratiqué les échanges d'énergie vitale et des documents précisent que la parole était utilisée en même temps que la transmission par les mains. Les impositions des mains sont mentionnées dans toute antiquité et des guérisons par cette méthode jalonnent toutes les périodes de l’Histoire jusqu’à nos jours. Par ailleurs Platon nous précise comment pratiquer une thérapie verbale en présentant une méthode qu’il nomme « sophrosyne ». Il indique comment le « terpnos logos », parole douce, monotone et monocorde agit sur le thymus en engendrant l’état de sophrosyne, état de calme, de concentration suprême de l’esprit produit par de belles paroles. » Il établit les bases de cette psychothérapie verbale en écrivant : « Il ne faut pas traiter la tête sans l’âme. En effet, tous les maux et tout le bien pour le corps et l'homme tout entier viennent de l’âme. C’est donc l’âme qu’il faut soigner si l’on veut que la tête et tout le corps soit en bon état. » Il conseille de soigner un violent mal de tête au moyen d’une plante et d’une « incantation ».

Au XVIIIème siècle, le docteur Anton Mesmer a expliqué le fonctionnement de ces pratiques et a inventé l'expression « magnétisme animal » pour le désigner. Ses travaux ont donné naissance à des « sciences parallèles » qui ont pour nom l'hypnose, puis la sophrologie.
Se référant au passé, le Sophromagnetisme consiste à utiliser toutes les propriétés du magnétisme traditionnel ; mais en le rendant plus efficace encore quand le sujet est placé en un meilleur état de réceptivité par la parole judicieusement utilisée. Il s’y ajoute d’autres éléments essentiels : mise en condition, force de la pensée, visualisation, suggestions et utilisation du symbolisme selon des principes révélés par les sciences de l’Egypte Antique.
En considérant le corps et le psychisme uni et inséparable, LE SOPHROMAGNETISME se trouve au cœur d’une SUBLIME CHARNIERE.


VERS LE FUTUR

Une accélération s'est développée à la fin de l’ère des poissons où l'humanité est passée en moins d'un siècle de la charrette tirée par des chevaux aux avions supersoniques et aux voyages interplanétaires. Il n'est pas stupide de penser que ce n'est qu'un début… Mais l'infiniment grand n'est pas tout. Les progrès scientifiques et leurs techniques sont encore plus importants dans les domaines de l’infiniment petit où de nouvelles lois de la physique bouleversent cette discipline et confirment l’enseignement de la Tradition.


La théorie du big-bang fait de la matière une autre forme de l'énergie et complète de très vieilles cosmogonies aux sources inconnues. Notre matière, celle de notre corps, se confond avec cette énergie primordiale venue du cosmos et toujours présente dans les particules élémentaires qui composent nos atomes. Nous comprenons mieux de très anciens symboles : l’échelle de Jacob, l’arbre des sephirot, le feu-lumière des alchimistes et l’origine des cultes solaires. Nous comprenons mieux ce que nous sommes, comment nous fonctionnons et combien étaient justes les sciences dites parallèles que nous pouvons maintenant mieux appréhender. Nous pouvons approfondir les enseignements d’anciennes civilisations et les propositions d’Anton Mesmer maintenant que les scientifiques ne les rejettent plus.


Oui nous pouvons, mais nous devons aussi éclairer nos contemporains encore soumis aux vieilles notions d'interventions d'un surnaturel malsain, alors que ce qui est « la nature » est encore plus fantastique. Nous devons agir en harmonie avec le passé mais aussi avec le futur que nous annonce cette charnière du temps. Elle peut nous apporter un progrès dans l’immédiat pour « mieux vivre et aider les autres », ce qui constitue le profond programme du Sophromagnétisme.

Charly SAMSON - Octobre 2010

L'ère du Verseau
L'ère du VerseauL'ère du Verseau

L'ère du Verseau

Tag(s) : #L'ère du Verseau, #Sophromagnétisme, #NewAge, #CharlySAMSON, #KaminaBROCHKA

Partager cet article

Repost 0